418-872-4942

Communiqué sur la cessation des onyxectomies félines

L’onyxectomie ou dégriffage chez le chat n’est pas une chirurgie banale et consiste à l’amputation de la dernière phalange du doigt et de la griffe qui y est rattachée. Une anesthésie générale et une hospitalisation sont nécessaires. La douleur postopératoire est importante malgré les analgésiques et une douleur chronique est fréquemment rapportée qui est souvent d’ordre neurologique (douleur fantôme). Les bénéfices rapportés (empêcher de griffer les meubles par exemple) sont mineurs en comparaison avec l’ampleur des complications possibles.


L’interdiction est en vigueur en Europe depuis plusieurs années. Au Canada, la Nouvelle-Écosse et la Colombie-Britannique ont emboîté le pas cette année. Le Québec devrait suivre dans un avenir rapproché.
Notre clinique limite déjà depuis plus de 10 ans la chirurgie aux chatons de moins de 5 mois où la procédure est moins difficile que chez l’adulte, mais tout de même invasive.

Nous avons donc décidé de cesser l’onyxectomie féline à compter du 1er janvier 2019 comme d’ailleurs plusieurs cliniques de la région de Québec et de la province. Il en va du bien-être et de l’intégrité physique de l’animal. Au même titre, la taille d’oreilles et de la queue des chiens à des fins esthétiques est d’ailleurs déjà interdite au Québec.

Soyez rassurés, les alternatives au dégriffage sont nombreuses et tout aussi efficaces pour protéger vos meubles contre les coups de griffes de Minou! En voici quelques-unes :

  • tailler régulièrement les griffes de votre chat;
  • se procurer un griffoir (pour l’inciter à l’utiliser, il existe un produit à base de phéromones qu’on applique sur le griffoir);
  • installer des protège-griffes sur les griffes de votre chat.

Tous droits réservés Clinique Vétérinaire Hamel 2018 - Mention légale
Création de

Mention legale